Avancées importantes pour le projet
Global Repertoire Database

et plans pour 2013 en bonne voie

24 janvier 2013

(Virtual Press Office) -- Le projet de Global Repertoire Database (GRD), la base de données mondiale sur les œuvres musicales, a fortement progressé au cours des 12 derniers mois, avec l'achèvement de l'étude préliminaire et le début de la phase de conception et de formulation des besoins. 2013 sera marquée par de nouveaux jalons importants dans la réalisation du projet.

L'objectif la GRD est de fournir, pour la première fois, une représentation unique, complète et validée de la propriété et du contrôle des œuvres musicales au niveau mondial. Une fois déployée, la GRD permettra de réaliser des économies importantes sur les coûts de traitement des données, qui sont actuellement démultipliés.

Le projet est piloté par le Groupe de travail GRD. Celui-ci est composé de représentants de 14 organisations de créateurs, éditeurs, sociétés de gestion collective, fournisseurs de services numériques et leurs associations professionnelles1. En tout, près de 30 sociétés représentées par près de 100 personnes sont directement impliquées dans le projet dans le monde entier.

Andrew Jenkins, président de l'ICMP (Confédération internationale des éditeurs de musique) a déclaré : « ICMP et ses membres éditeurs de musique dans le monde entier se sont engagés à l'élaboration de la Global Repertoire Database. Celle-ci bénéficiera à tout ceux qui ont intérêt à l'amélioration des processus d'octroi de licences de musique, y compris les créateurs, les éditeurs de musique, les sociétés de gestion collective, les fournisseurs de musique et les fans de musique partout dans le monde. Il est en effet impossible de plaider contre les avantages qu'aura la GRD pour l'ensemble de la communauté, et tous ceux d'entre nous qui sont impliqués dans le projet, travaillons de concert pour créer une base de données qui va changer la donne dans notre secteur. »

« La GRD représente une initiative capitale pour l'amélioration de l'efficacité opérationnelle de l'ensemble du processus d'octroi de licences pour les œuvres musicales, et ce pour toutes les parties prenantes. Elle contribuera à faire en sorte que les créateurs de musique soient rémunérés pour leur travail de façon rapide et efficace », a déclaré Jörg Evers, un compositeur qui représente l'ECSA (Alliance européenne des compositeurs et auteurs) dans le Groupe de travail GRD.

Treize sociétés de gestion collective pour la musique soutiennent le projet financièrement ; elles ont également mis à contribution leur expertise et donné au projet accès à leurs bases de données2. Le projet est géré par Deloitte avec le soutien de ICE et de FastTrack comme fournisseurs de solutions technologiques.

Kenth Muldin, président du conseil d'administration de la CISAC (Confédération internationale des sociétés d'auteurs et compositeurs) et PDG de la STIM (la société de gestion collective pour les auteurs, compositeurs et éditeurs de musique suédois) a indiqué : « Les sociétés d'auteurs reconnaissent que les projets collaboratifs tels que la GRD sont un outil important dans le monde en ligne pour la gestion des droits de propriété intellectuelle des créateurs et des éditeurs qui en sont sociétaires. La GRD bénéficie de l'expertise et de l'expérience considérables que les sociétés ont acquises dans la gestion des données relatives aux droits d'auteur, et un nombre impressionnant de sociétés soutiennent ce projet ambitieux. »

Plusieurs phases du projet ont déjà été réalisées à ce jour. Les efforts entrepris depuis mars 2012 ont permis d'obtenir l'assurance que toutes les parties sont à l'aise avec l'approche proposée, et de mettre en place les structures nécessaires à la poursuite du projet.

Les travaux de conception et de formulation des besoins ont débuté en octobre 2012 et se poursuivront jusqu'en mai 2013. Au cours de la phase actuelle, l'accent est mis sur la définition des besoins et des règles fonctionnels de la base de données, y compris la définition des standards pour l'enregistrement des œuvres musicales, des accords éditoriaux et des mandats de répertoire, ainsi que la définition du modèle des données logiques de la GRD.

« En tant que fournisseur de services de musique numérique, nous appuyons sans réserve les activités de la GRD. Une GRD entièrement fonctionnelle facilitera nos opérations dans le monde de la musique en ligne, en supprimant les obstacles à l'entrée et en favorisant la croissance et la viabilité du marché de la musique en ligne, au profit des toutes les parties prenantes et, surtout, des consommateurs », a déclaré Jez Bell, Chief Content Officer pour Omnifone, qui représente les fournisseurs de services de musique dans le Groupe de travail aux côtés d'Apple et de Google.

La phrase actuelle du projet prévoit la création d'une entité juridique pour la GRD, la finalisation de son plan d'affaires et la définition de l'architecture technologique logique du système. À la mi-2013, le projet passera à la phase de réalisation technique, la première version de la base de données étant prévue pour 2015.

Fin

1 APRA, GEMA, PRS for Music, SACEM, STIM, CISAC, Sony/ATV/EMI Music Publishing, Universal Music Publishing, Warner Chappell Music, ICMP, ECSA, Google, iTunes et Omnifone.

2 APRA (Australie), ASCAP (États-Unis), BMI (États-Unis), BUMA (Pays-Bas), GEMA (Allemagne), PRS for Music (Royaume-Uni), STIM (Suède), SACEM (France), SOCAN (Canada), SABAM (Belgique), SGAE (Espagne), SIAE (Italie) et UBC (Brésil).

Notes aux rédacteurs :

La Global Repertoire Database (http://globalrepertoiredatabase.com/) a pour objectif est de fournir, pour la première fois, une représentation unique, complète et validée de la propriété et du contrôle des œuvres musicales au niveau mondial. Une fois déployée, la GRD permettra de réaliser des économies importantes sur les coûts de traitement des données, qui sont actuellement démultipliés. Le projet est soutenu par les communautés des créateurs, des éditeurs de musique, des sociétés de gestion collective et des fournisseurs de musique en ligne.

Contacts :
Pour l'Australie et l'Asie : Kirti Jacobs (kjacobs@apra.com.au)
Pour la France : Catherine Boissière (catherine.boissiere@sacem.fr)
Pour l'Allemagne : Katharina Reindlmeier (kreindlmeier@gema.de)
Pour Etats-Unis et l'Amérique du Sud : Lauren Iossa (liossa@ascap.com)
Pour la Suède : Karin Jihde (karin.jihde@stim.se)
Pour le Royaume Uni et le reste du monde : Barney Hooper (barney.hooper@prsformusic.com)

Deloitte : Dans ce communiqué de presse, les références à Deloitte sont des références à Deloitte LLP, l'un des plus importants cabinets de services professionnels. Deloitte LLP est la société britannique affiliée de Deloitte Touche Tohmatsu Limited ("DTTL"), une société britannique à responsabilité limitée par garantie, dont les sociétés affiliées sont des entités juridiquement distinctes et indépendantes. Veuillez consulter http://www.deloitte.co.uk/about pour une description détaillée de la structure juridique de DTTL et de ses cabinets membres. Membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited. Contact : Laura Parsons (lauparsons@deloitte.co.uk)

ICE (http://www.iceservices.eu) est un centre de service de niveau mondial pour la gestion globale des droits d'auteur. ICE offre un service professionnel, fiable et efficace qui permet aux sociétés de musique de gérer les droits d'auteur, et aide des organisations, sociétés de gestion collective et parties intéressées à s'adapter aux défis auxquels elles sont confrontées dans un secteur de la gestion des droits aujourd'hui en évolution constante. Contact : Carsten Drachman (carsten.drachmann@iceservices.eu).

FastTrack (http://www.fasttrackdcn.net) est une alliance mondiale technologique de 12 sociétés de gestion collective actionnaires dans 11 pays différents. FastTrack a été fondé en 2000 afin de construire un réseau mondial décentralisé qui permet à ses sociétés actionnaires de partager des données sur la documentation des droits sur les œuvres musicales et audiovisuelles, et de rationaliser leurs opérations internes. FastTrack est également le fournisseur de technologie pour les réseaux CIS-Net et ISWC-Net, et dessert actuellement plus de 100 sociétés de gestion collective dans le monde entier.

Contact : Chris van Houten (chris.vanhouten@fasttrackdcn.net) ou Annick Duflos (annick.duflos@fasttrackdcn.net).

Les informations contenues dans ce communiqué de presse sont exactes au moment de sa diffusion.

 
 
Information Supplied by: